«

»

nov
21

Bois de chauffage pas cher

Nous sommes bricoleurs…

et qui plus est, « décroissanssionistes » et récupérateurs. Nous aimons le bois et nous concevons des objets, meubles, obstacles d’éducation canine en palettes de récupération.

Le problème de la palette (disons plutôt le syndrome de la palette), c’est un peu comme les artichauts : il y a plus de déchets que de parties bonnes à récupérer. Suite à l’achat d’un poêle à bois d’occasion, nous nous sommes dit : pourquoi ne pas les brûler pour chauffer à moindre coût ?

Brûler de la palette de récupe revient-il moins cher que d’acheter du bois de chauffage ? Un peu de calcul…

1. Bois de chauffage.

Disons qu’un stère de bois livré découpé fait 50 € et qu’il pèse environ 500 kg. Le prix du bois est donc de 0,1 €/kg. Si l’on considère qu’une bûche de 33 cm fait aux environs de 3 kg, avec une consommation de 2 bûches pour une soirée, la soirée revient à environ 0,6 €.

Feu de Saint-Jean avec des palettes

Quel gâchis !!!

2. Palette de récupe.

Prix : 0 €. Découpe : 10 min avec une scie sauteuse de 470 Watts, soit 0,078 kWh. Le prix du kWh est de 0,131 € en heure pleine. La découpe de la palette nous revient à 0,078 x 0,131 = 0,01 € ou 1 ct d’Euro. Carburant : 0 € de plus car nous nous arrangeons pour récupérer des palettes le long de notre trajet pour aller travailler. Une palette nous fait deux jours. La soirée de chauffe nous revient donc à 0,005 €

Soit 120 fois moins cher.

Oui mais …

Certains diront, à juste titre d’ailleurs, que la palette, ce sont des restes de bois de mauvaise qualité, qui risquent d’encrasser le poêle et le conduit. En ce qui nous concerne, le poêle ne risque plus grand chose : il a bien vécu, il est d’occasion et n’est là qu’en appoint. Le conduit, quant à lui, devra être ramoné, que l’on brûle du bois de chauffage ou de la palette.

Seul petit bémol éventuel, il faut être plus attentif à la consommation du feu et « recharger » régulièrement. Inconvénient peu gênant pour nous en soirée.

Palette vs chêne

D’autres diront également que les palettes sont fabriquées avec des essences de bois de second choix qui n’apporteront pas une bonne qualité chauffe, contrairement au chêne qui lui « chauffe bien ». Nous sommes au regret de vous dire que, contrairement à une idée reçue, le chêne n’est pas le meilleur bois pour se chauffer : il coûte cher, il pousse lentement et son pouvoir calorifique est plus faible que certaines essences de bois, comme le hêtre. Cela veut dire qu’à masse égale, le hêtre procurera une énergie calorifique plus importante que le chêne en se consumant !

Les palettes sont fabriquées avec des essences de bois comme le pin, le sapin ou le peuplier. Il faut savoir que le pin ou le sapin ont un pouvoir calorifique plus élevé que le chêne ou le hêtre.

Pouvoir calorifique inférieur de quelques essences de bois

  • Chêne : 5040 kWh/tonne
  • Hêtre : 5140 kWh/tonne
  • Sapin : 5320 kWh/tonne
  • Pin : 5350 kWh/tonne

Source : document ONF co-écrit avec l’Ademe

Conclusion :

Que des avantages à se chauffer avec de la palette de récupération : moins cher et plus rentable énergiquement. En plus c’est bon pour la planète !